Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 11:25
         La chanson Amazing grace est probablement la chanson liturgique la plus jouée au monde. Musique traditionnelle d'écosse, certains pensent à une origine irlandaise voir même pour les plus écartés une source provenant du négro-spirituel, cependant la mélodie n'utilise que les notes de la gamme traditionnelle écossaise. Le texte lui aurait été composé par l'anglais John Newton (1725-1807). Il y quelques jours j'ai modifié la version pour y ajouter le français et ajouter de nouvelles phrases qui à mon avis sonne mieux et ont un sens plus actualisé et universel. Le texte comporte ici les syllabes prolongées et les césures.

Amazing Grace

                                                                                                       Trad.Écossais

J. Newton/N. Gasnier

 

 

Amazing Grace/, how sweet the sound,

That saved/ a wretch like me;

I once was lost/ but now I’m found,

Was blind/, but now/, I see.

 

Quand/ j’aurai chanté/ dix mille ans

Dans/ Sa chorale des Anges,

Je n’aurai fait que commencer

À chanter Ses louanges.

 

O Grâce infinie/, I touch the sun

Ta/ douce lumière/ en moi.

O Sweet my Lord/ qui résonne

      Quand/ même aveugle je crois

 

Amazing Grace/, éternel son,

Ton chant/ est mélodieux de vie

Divine Bonté/ de son pardon

Vivrons/ au Paradis

Voici la version originale anglaise et le texte français.

Amazing grace, how sweet the sound,
That saved a wretch like me;
I once was lost but now I am found,
Was blind, but now, I see.


'Twas grace that taught my heart to fear,
And grace, my fears relieved.
How precious did that grace appear
The hour I first believed.


Through many dangers, toils and snares
I have already come.
Twas grace that brought me safe thus far,
And grace will lead us home.


The Lord has promised good to me;
His word my hope secures.
He will my shield and portion be;
As long as life endures.


Yea, when this flesh and heart shall fail,
And mortal life shall cease,
I shall possess, within the veil,
A life of joy and peace.
The earth shall soon dissolve like snow,
The sun forbear to shine;
But God, Who called me here below,
Will be forever mine.

(et, pas écrit par Newton...)

When we've been there ten thousand years
Bright shining as the sun,
We've no less days to sing God's praise
Then when we'd first begun.

ou

La Grâce du Ciel est descendue
Me sauver de l’enfer.
J’étais perdue, je suis retrouvée,
Aveugle, et je vois clair.
Le Bon Dieu m’a ouvert le ciel.
Son Fils est mort pour moi.
C’est grâce à Jésus, mon sauveur,
Que j’ai reçu la foi.
Quand j’aurai chanté dix mille ans
Dans Sa chorale des Anges,
Je n’aurai fait que commencer
À chanter Ses louanges.
De tous les dangers de la vie,
La grâce est mon abri.
C’est cette même grâce qui m’amènera
Aux portes du paradis.

OU ENCORE:

Grâce infinie, ô quel beau don
Pour moi, pécheur, qui crois
J'étais perdu, j'ai le pardon
Aveugle, mais je vois
La grâce a mis la crainte en moi
Et m'en a délivré
Ô grâce précieuse à ma foi
Lorsque j'y ai cédé
Au travers des temps infinis
Les chants de tes élus
Seront toujours ta gloire, ô Christ
Comme au temps où j'ai cru

Partager cet article

Repost 0
Published by Normand Gasnier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Normand Gasnier
  • Le blog de Normand Gasnier
  • : Actualités et évènements du compositeur Normand Gasnier
  • Contact

Recherche

Liens